Sauvegarde de la biodiversité, des zones humides et du cadre de vie des citoyens.

    L’association Rion Environnement tient à sauvegarder et défendre les zones humides , la lande et ses lagunes, les passages quotidiens des grues cendrées sur une zone où la mairie de Rion des Landes envisage d’implanter 10 éoliennes de 200 m de hauteur au lieu dit Puy Nègue.

    Encouragée par la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, l’Association a fourni de multiples études environnementales sérieuses sur des espèces spécifiques, présentes sur cette zone d’implantation envisagée.

    De plus ce territoire abrite depuis des siècles, l’habitat de milliers de grues cendrées caractéristiques de l’Aquitaine et cette zone est leur passage migratoire, voisin de la réserve nationale d’Arjuzanx.

    En 2016, ce projet avait d’ailleurs été rejeté par M le Prefet des Landes et conjointement par un refus du Ministère de la Défense.

    Sur cette carte, les points rouges correspondent à l’implantation prévue des 10 éoliennes de 200 m de haut.

    Les maisons en vert matérialisent les habitations les plus proches dont 2, Nabout et Baillic sont à seulement 900 m, sans oublier la covisibilité des communes voisines , Le Souquet , Le Bouscat , Sindères et Garosse.

    En bleu, les lagunes qui ont fait l’objet d’un programme de sauvegarde initié par le Conseil Général des Landes et adopté par la commune de Rion des Landes.

    La commune de Rion des Landes a sollicité le service ENS ( espaces naturels sensibles ) dès 2011 pour développer un programme de valorisation de ses lagunes. A cette fin un bail emphytéotique doit être signé entre un propriétaire privé et la commune afin que cette dernière puisse gérer et valoriser son patrimoine naturel dans le cadre d’un sentier pédestre pour le grand public.Un plan de gestion a été réalisé en 2012 dans le cadre d’un stage qui a été validé en conseil municipal cette même année. “

    Tiré du Programme Départemental en faveur des lagunes 2011-2013 – BIlan et évaluation du programme , Conseil Général des Landes – Service espace Naturels Sensibles – Janvier 2014

    A-t-on oublié la sauvegarde intelligente des milieux fragiles ?

    On projette de bétonner 1500 tonnes par éolienne et de ferrailler à 100 m de cette zone …

    Qu’adviendrait-il des nappes phréatiques qui affleurent dans tout cet environnement ?

    Commentaires

    commentaires